Guilde du chaos
Accueil / News / Brèves / Test / Récits / Guilde du Chaos

Tales Of Phantasia
Support : GBA
Classification : RPG
Multijoueur : NON
Developpeur : Namco
Editeur : Namco
Site officiel : [..]
Prix de lancement :39.90
Date de sortie franaise : 31 mars 2006


Sorti fin 1995 sur Snes au pays du soleil levant, Tales of Phantasia fut l'un des nombreux titres mconnus en Europe au grand damne des amateurs du genre. C'est un RPG qui a su faire sa place et s'affirmer auprs des joueurs qui ont eu la chance d'y jouer l'instar d'un Chrono Trigger ou un Star Ocean. Graphisme couper le souffle, un systme de combat dynamique et original, mi-chemin entre tour par tour et combat temps rel, le tout ficel par un scnario qui cimentait avec aisance les fondations construites par des personnages hauts en couleur au character design trs soign. Tales of Phantasia en aura pas fini de marquer les esprits. Bien entendu, plusieurs traductions sur des dumps ont t ralis par des passionns et sont apparues sur la toile, mais rien d'officiel pour combler la frustration des afficionados mis en apptit depuis deux ans dj par les rumeurs d'un portage europen sur GBA qui s'taient fait entendre, au grand bonheur des joueurs qui aurait rat le premier opus de cette (longue) srie. Bref, on s'y replongerait bien volontiers.
Dhaos en rogne !!



En des temps anciens et immmoriaux, quatre personnages lgendaires affrontrent Dhaos considr comme l'Entit malfique du monde de Phantasia. Vaincu lors de ce combat mystique, le sort du sorcier fut scell dans une prison magique dont la cl se partageait en deux pendentifs. Deux de ces hros, Miguel Alvein et Meryl Adnade furent ainsi les porteurs de ces deux artefacts. L'histoire dbute douze annes plus tard avec Cless Alvein et Chester Barklight partis dans la fort chasser le sanglier tout en rencontrant l'nigmatique desse Martel, et alarms par le son des cloches de leur village ils se voient contraint de revenir la hte pour assister dsarms l'agonie des derniers villageois anantis par une puissance inconnue.
L'histoire en liaison directe avec les bases conceptuelles de l'heroic fantasy telle que l'on la connat, aborde des thmes qui rfutent le simple concept du bien contre le mal et du manichisme bien pensant. En effet la mana de cet univers est gnre par un arbre nomm Yggrasil, et de sa simple survie dpend toute la magie de ce monde et Dhaos au-del du simple rle de mchant s'avouera tre par la suite le dfenseur de cet quilibre, oblig de recourir la destruction pour sa propre survie et celle de la magie dclinante de Phantasia. Autant vous dire, le ct idyllique du jeu ne durera pas, la trame scnaristique sur fond rsolument dramatique est nuanc merveille tout au long du jeu par des scnes ptillantes de vie ou de rebondissements le tout accentu par des musiques superbes et saisissantes.

Dfinition du portage : tre opr de l'appendicite avec un poumon en moins.

Le village...devast !!

Tout le monde le sait, on s'en fout des portages tant que cela rapporte du fric, Namco d'ailleurs ne pas fait exception la rgle tout en fignolant foule de trucs qui ne servent rien, mais qui combleront de bonheur nos chres ttes blondes, histoire de brosser Nintendo dans le sens du poil, qui je le rappelle insiste sur des portage de qualit.
Tales of Phantasia sur GBA est donc enjoliv par un petit Lifting graphique si l'on le compare la version Snes, les voix digitalises sont toujours prsentes valorises par un superbe accent nasillard de 'ricains qui aura tendance vous nerver quelque peu si vous aviez pris l'habitude des voix japonaises nettement plus classieuse. En clair, cela frise l'insupportable dans les scnes de combats, par chance vous pouvez dsactiver l'option compromettante dans l'inventaire. Les scnes de combats parlons-en : presque identiques la version Snes mi chemin entre action et tactique, elles sont toujours aussi originales et ncessitent un temps d'adaptation avant de pouvoir se lancer et un certain esprit logique (mais pas trop) afin de vous sortir des situations les plus prilleuses.
Le ct onirique du jeu.

Chacun de vos hros ses propres pouvoirs appels communment techniques, que vous pouvez lancer ou laisser grer automatiquement par l'IA. Cependant la primeur des actions sera ddie votre personnage principal (permutable tout moment) qui restera le seul tre " dbrayable " dans un mode manuel qui se rapprocherait le plus de ce que l'on appelle un Action-RPG. En plus des coups de bases d'estoc et de taille ainsi que les saut en flche pique, vous pouvez dterminer des raccourcis de techniques sur votre GBA afin de raliser des combos en combats. Ces techniques sont d'ailleurs volutives en arcane, la seule condition est d'apprendre au pralable deux techniques de base values en pourcentage et ddies directement l'arcane. Bien entendu, les autres personnages ne sont pas en reste avec leur mode semi-automatique, car vous pouvez disposer tactiquement de chacun via un systme de formation pour qu'il soit au mieux de leur capacit et afin d'viter d'inutiles blessures auxquels ils ne devraient pas tre exposs. Au niveau des ordres pour grer vos affrontements, plusieurs choix sont possible, ainsi Mint peut par exemple gurir tout moment suite votre demande expresse, ou suivre le schma tactique pour lequel vous avez opt comme le mode " dfense " ou " soins " parmi les cinq choix stratgique proposs qui varient selon la classe du personnage. Les stratgies fonctionnent d'ailleurs merveille sur les combats en terrain connu, mais il peut arriver sur un assaut difficile que de nombreuses interactions de votre part soient indispensables.
Joli saut !

Cependant le petit bol d'air apport par Tales of Phantasia est malheureusement entach par un portage optimis avec les pied pour la GBA. Car si les graphismes ne sont pas dnus d'un certain charme compar un Golden Sun ou un Sword of Mana, on a du mal comprendre comment la GBA peut souffrir techniquement sur ce type de jeu. Et pourtant, jamais des combats nous ont sembl aussi poussifs. En effet le " linear motion battlle system " est un demi-chec sur la GBA. Plusieurs raisons sont vocables ; les combats mous, lymphatiques ont t mal optimiss ou difficilement optimisable (cf voir la version Snes). De plus, la prfrence a une adaptation graphique nouvelle a t accentu par un recadrage du jeu (les pnj et pj apparaissent de ce fait plus nettement) mais cela aussi une consquence non ngligeable : cela diminue le champs d'action des affrontements et perturbe en quelque sorte l'quilibre du systme de combat. On aurait prfr un portage simple mais efficace comme les Final Fantasy qui se produisent la chane sur GBA (et contentent le fan-service) quitte se passer d'une amlioration graphique au profit de combats dynamiques via le cadrage du jeu original. En clair, on peut dire que le choix purement commercial de l'diteur gche un point essentiel de ce RPG trs ax sur les combats et expose au grand jour un dfaut dont on se serait volontiers pass.

C'est tout un art de s'vader !!
Tuer ou tre tu...

Histoire de rigoler un bon coup, on n'a pas pu s'empcher de tester Tales of Phantasia sur la DS afin vrifier si cela pouvait tre un problme hardware. On constate en chipotant une amlioration trs lgre sur les scnes de combats, notamment sur les effets magiques qui sont un peu plus fluide sur la DS, mais les ralentissements sont quand mme bien prsent. Mais apparemment le souci est tout autre, on s'est vite rendu compte en comparant avec la version Snes que l'animation a t tronque et que les rounds de combats sont plus lents. On a du mal comprendre le choix de Namco : volont d'optimiser le jeu par obligation technique ou de le rendre plus accessible ?
Bien sur, cela ne concerne pas tous les affrontements, mais les ralentissements sont assez frquents et vont souvent de pairs avec une hausse significative des sprites l'cran (notamment les sorts de zone). Toujours est-il que l'on ne peut s'empcher de rver un jeu plus nerveux l'instar de la version Snes. Autre consquence immdiate les combats sont plus faciles, vous aurez donc moins de mal pour bloquer sournoisement vos ennemis dans le coin de l'cran et de les submerger de coups annihilant partiellement le challenge. N'hsitez donc pas mettre d'emble le plut haut niveau de difficult.
Vous l'aurez donc compris, Namco ne s'est pas foul, on se flicite mme que Tales of Phantasia soit l'origine un hit, histoire qu'il en sorte pas trop massacr par son propre diteur. La loose. En bref, un portage bcl et surtout sans risque pour Namco qui a fait le choix de l'accessibilit au dtriment d'un gameplay pourtant assez intressant pour ne pas tre modifi la sauvette. Comme d'habitude on ignore les attentes d'un march europen trs rceptif aux RPG japonais, un genre qui a eu largement le temps de se faire connatre du grand public mis en apptit par toute une brochette de hits sur GBA.


Pour vous grand public

L'inventaire du jeu !
Rsumons donc, c'est un RPG classique avec un graphisme encore confortable, qui a l'originalit d'avoir un systme de jeux inventif et un inventaire trs complet. On peut affirmer galement par rapport ce qui se fait actuellement et mme si quelques dfauts viennent entacher le challenge, qu'il reste plus difficile qu'un Golden Sun lambda. En clair, vous n'tes pas toujours sur de gagner cause d'un niveau trop bas, mais plutt lors d'une fausse manipulation ou d'une erreur de stratgie, qui peut arriver et faire chavirer le combat tout moment
Exit donc, les vieilles habitudes, vous allez devenir un homme, un, vrai. Car l'inventaire de Tales n'est pas ergonomique pour un sous et surprend par son amas d'informations (renforc par le peu de place qu'offre le recadrage du jeu sur la GBA) qu'il dgage. Attendez vous donc tre un dpays. N'oubliez pas d'plucher votre manuel et de fureter mthodiquement le monde de Phantasia pour vous renseigner, surtout si vous vous intressez la cuisine qui pourra devenir une bonne alternative peu de frais pour votre groupe de loosers.
Enfourchons les piafs !!

Sinon dans la pratique Tales of Phantasia a choisi l'option d'une sauvegarde relativement aise ce qui rend le jeu trs accessible, il vous suffira d'aller sur la wolrdmap pour sauvegarder la partie. Dans le cas o vous vous retrouverez dans un donjon, vous devrez attendre de trouver un glyphe de sauvegarde. Enfin, pour tout les autres process du gameplay, vous retrouverez tout ce qui se fait en terme d'un RPG classique ; auberge, armurier, forgeron, mairie, confrrie, bateaux, piafs increvables, sorts, monstres magiques etc, qui combleront les plus exigeants. Autre dtail indispensable, vous pouvez calibrer la couleur des menus ce qui vous permets d'chapper au bleu criard paramtr par dfaut. Sinon en terme de dure de vie, Tales of Phantasia tient plutt la route, le jeu pour les habitus se finit en moins de 30h, et pour les non initis il faut prvoir 10 20 h en plus, tout dpendra de votre style de jeu, comptez en moyenne 1 2 niveau par heure.

Un chemin prilleux...pour affronter Dhaos.


Constat mitig pour Tales of Phantasia, on attendait un peu mieux de ce portage. Peut tre que la version PSP qui arrive sera plus russie. Le scnario et l'ambiance sont vraiment un grand plus sur cette version GBA qui nous fait oublier ce manque de rythme sur les phases d'actions. Cependant on n'arrive pas tre du, car force est de constater que l'on s'y habitue quand mme, littralement happ par l'histoire avec l'envie viscrale de continuer.

+ Scnario avec rebondissements
+ Ambiance gnrale russie
+ Lifting graphique et Bonus ajouts

- Les combats peu nerveux et rptitifs
- Le cadrage du jeu est massacr par rapport la version snes
- Les voix digitalise amricaines sont galement une horreur







Test realis par kyoeld | + accueil